Les origines de l'écriture

« Voici un peu plus de 5 000 ans se produisait au bord des fleuves de Mésopotamie un événement majeur pour l’histoire du monde : des hommes écrivaient. Premiers dont on ait conservé des documents écrits, les Sumériens étaient sans doute loin de soupçonner que l’invention de leur nouvelle technique allait engager l’humanité dans une aventure qui, au regard des 60 000 ans écoulés depuis l’origine du langage, ne fait sans doute que commencer : l’aventure des écritures. 
Chaque culture qui en a l’usage en réinvente les graphies, se les réapproprie selon ses mythes et ses langues, mais partout, chez les Égyptiens, les Mayas, les Phéniciens, les Aztèques, comme chez les Africains ou les peuples de la Chine et de l’Inde, l’écriture naît du besoin de fixer des messages et de consigner faits et pensées de façon durable. Elle fonde l’ordre social et politique, garantit le pouvoir de quelques-uns. Les premiers systèmes d’écriture s’attachent à dessiner le mondeils construisent le sens à partir de signes symboliques, pictogrammes et idéogrammes. D’autres systèmes, souvent plus tardifs, notant lettres ou syllabes, se préoccupent de fixer les sons du discours : ils dessinent la parole. Plus ou moins idéographiqueplus ou moins phonétiquetout système d’écriture représente cependant une alliance singulière entre l’image et la parole. »

Source : http://www.franceinter.fr/emission-la-tete-au-carre-les-origines-de-l-ecriture

Écrire commentaire

Commentaires : 0